Question de la durée de construction | Jeulin Immobilier

Construction d’une résidence neuve : quels sont les délais ?

résidence neuve, quelle durée de construction ?

Vous avez fait construire votre appartement neuf à Rennes mais l’ouvrage n’est toujours pas achevé. Vous vous demandez donc quels sont les délais habituels pour la construction d’une résidence neuve. Sachez que vous avez frappé à la bonne porte. L’équipe de Jeulin Immobilier vous répond dans les lignes qui suivent.

Quelle est la durée de construction d’une résidence neuve ?

En France, en moyenne, entre douze et dix-huit mois sont requis pour construire une résidence neuve. Toutefois, la durée de construction d’une résidence est variable selon la conjoncture du marché immobilier : quand le volume des ventes dans l’immobilier neuf est élevé, les délais de construction ont tendance à augmenter, et vice versa. Mais pourquoi est-ce ainsi ?

Il faut comprendre que les fluctuations connues dans le domaine de la construction de résidences neuves sont intimement liées aux carnets de commandes des entreprises du secteur du BTP. Forcément, plus une entreprise est occupée et travaille sur plusieurs projets simultanément, plus les délais de construction augmentent.

En outre, divers éléments doivent être considérés afin d’estimer efficacement la durée de construction d’une résidence neuve. Ainsi, le type d’ouvrage, la taille du bâtiment, l’accessibilité du chantier et les caractéristiques techniques relatives à chaque logement peuvent plus ou moins faire diminuer/augmenter les délais de livraison.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Il faut souvent plus de temps pour construire une résidence certifiée NF Habitat car, contrairement aux résidences standards, celle-ci a pour vocation de respecter l’environnement, objectif qui ne peut être atteint qu’en appliquant des processus longs et complexes.

Que signifie la date de livraison indicative ?

Tout contrat de vente doit mentionner une durée de construction formulée en nombre de mois, ou bien une date de livraison indicative. La seconde indication est préférable car si le constructeur prend du retard pour une ou plusieurs raisons, l’acheteur pourra, à force de conviction, tenter de négocier un aménagement non-prévu.

Toutefois, il faut savoir que les promoteurs ne s’engagent par contrat à aucune sorte de dédommagement financier pour une raison simple : les aléas, contre-temps et incidents sont très nombreux et quasiment imprévisibles dans cette profession.

Aussi, nous recommandons aux futurs accédants de ne pas se fier à la date de livraison indiquée sur le contrat. D’ailleurs, lors de la remise des clés, pensez bien à examiner les moindres aspects du logement, contrat à la main. Il est impératif que les éventuels défauts constatés soient corrigés au plus vite, si possible dans les trente jours suivant la livraison du bien.

Pour en savoir plus:
Le conseil constitutionnel passe en revue la loi Elan
Choisir entre immobilier neuf et ancien, le guide
Les règles du PTZ ont changé en 2019

Retour aux actualités