Comment choisir entre l'immobilier neuf et ancien ?

choisir entre le  neuf et l'ancien pour acheter

Tous ceux qui souhaitent acheter un appartement neuf à Rennes se sont déjà posés la question au moins une fois : faut-il acheter dans le neuf ou dans l’ancien ? Bien entendu, ce dilemme n’est pas évident à résoudre, d’autant plus qu’il ne se limite pas à une affaire de prix ou de fiscalité.

Avantages et inconvénients du neuf

Bien évidemment, un appartement neuf construit en 2018 vous procurera un confort inégalé. Il sera plus spacieux, plus fonctionnel et mieux agencé que n’importe quel logement ancien, sans compter que l’isolation respectera les dernières normes en vigueur. De plus, un appartement neuf permet à son acquéreur de bénéficier de plusieurs garanties qui le protègent contre les éventuelles malfaçons ou défauts de construction. Pour terminer, avec un appartement neuf, vous payerez moins de charges. Quant aux frais de notaire, ils ne dépasseront jamais 3 % grâce à l’absence de droits de mutation.

Cela dit, un appartement neuf sera plus cher qu'un appartement dans l'ancien. De plus, tout projet immobilier dans le neuf requiert de la patience. Par exemple, dans le cadre d’une VEFA (Vente en l’État Futur d’Achèvement), l’acheteur devra patienter entre 18 et 30 mois avant de pouvoir s’installer dans le logement suite à la signature du contrat de réservation.

Avantages et inconvénients de l'ancien

Le parc des logements anciens à Rennes est très important. Aussi, il n’est pas difficile de trouver la maison ou l’appartement que vous recherchez à un prix attractif. Le principal avantage d’un achat dans l’ancien, c’est la grande variété de logements disponibles rapidement ! En outre, l’acquisition d’un bien immobilier peu récent est plus simple : en moyenne, l’acheteur patiente uniquement trois mois avant d’acquérir les clés de sa nouvelle propriété. Pour finir, les prix dans l’ancien sont beaucoup plus accessibles que dans le neuf, sans compter que des ristournes sont possibles.

En contre-partie, des travaux sont souvent à prévoir quand on achète un bien dans l’ancien, ce qui peut entraîner des charges imprévues. Si l’appartement ne répond pas aux normes de la réglementation thermique 2012, il faudra aussi songer à payer des factures d’énergie plus importantes. Pour terminer, la fiscalité dans l’ancien est moins favorable que dans le neuf : en effet, les frais de notaire s’élèvent en moyenne à 7,5 % du prix de vente total.

Pour en savoir plus:
Le PTZ, ce qui change en 2018

Retour aux actualités