Un ascenseur dans tous les immeubles neufs 
de 3 étages et plus

les règles changent pour les ascenseurs en france

Le gouvernement a annoncé que la présence d’un ascenseur serait désormais obligatoire dans les immeubles neufs d’au moins trois étages. Cette mesure attendue depuis longtemps par les personnes à mobilité réduite sera mise en place dans toutes les constructions de programmes neufs à Nantes début 2019.

Un dispositif pour les handicapés, les personnes âgées et les familles

Cette disposition fait partie de la loi Élan révisée pour l’évolution du logement, dans le souci de créer plus d’accessibilité au logements dans les constructions neuves.

Parallèlement à cette mesure, 20 % des logements neufs devront être non seulement accessibles, mais adaptés aux handicapés, tandis que les autres 80 % du parc immobilier neuf devront être constitués d’appartements évolutifs (c’est-à-dire adaptables aux handicaps moteurs simples, hors fauteuils).

La construction d’ascenseurs, qui n’était jusqu’ici obligatoire que pour les logements de plus de quatre étages, sera désormais imposée à partir du troisième étage (en plus du rez-de-chaussée). C’est également valable pour les bâtiments d’habitation neufs dans les secteurs publics et privés. 

Ce changement qui devrait être très apprécié, non seulement par les 850 000 personnes à mobilité réduite en recherche d’un logement adapté à leurs besoins, mais aussi par les millions de personnes âgées pour lesquelles rester à domicile ne serait pas possible sans la présence d’un ascenseur dans leur immeuble.

Autre population que cette nouvelle devrait intéresser : les familles avec enfants en bas âge. Il est facile d’imaginer l’amélioration de l’aspect pratique de la vie des personnes qui doivent remonter leurs courses ou leurs bébés avec poussette avec un ascenseur à leur disposition.

La France est parmi les pays d’Europe les moins dotés d’ascenseurs

En France, on compte à ce jour seulement huit ascenseurs pour 1000 habitants. Ces appareils sont en moyenne âgés de plus de quarante ans, faisant de la France l’un des pays les plus mal équipés d’Europe. Un rajeunissement de l’équipement et une mise à disposition plus large feront seront dont très bien accueillis dans les immeubles en cours de construction.

Avec ces nouveaux ascenseurs, la France rattrape donc partiellement son retard et contribue au vieillissement à domicile dans de bonnes conditions, d’autant que l’espérance de vie ne cesse de s’allonger et que de moins en moins de personnes sont intéressées par des appartements à l’étage seulement dotés d’escaliers. Ce « confort » est bien loin d’être un luxe.

Le dispositif va être formalisé sous la forme d’un décret et l’obligation formelle devrait intervenir au début de l’année 2019, mais les constructeurs et architectes des programmes neufs d’immobilier ont déjà pris les devants.

Pour en savoir plus:
Les avantages du programme VEFA
Le nouveau stade ultramoderne de Nantes 
Où en est le marché du neuf à Nantes ?
3 manières de défiscaliser dans l’immobilier
Programme neuf: le prélèvement à la source est une bonne nouvelle
Le marché immobilier nantais est au beau fixe

Retour aux actualités